Homme Interviews

MATHIEU ET BAPTISTE , FONDATEURS DE LA MARQUE DE CALEÇONS : PARACHUTE

Aujourd’hui Far & Wide part à la rencontre de Mathieu et de Baptiste, fondateurs de la marque française de caleçons stylés et inspirés Parachute.

Bonjour Messieurs

Qui êtes-vous? Quel est votre parcours?

Baptiste, 31 ans, originaire de la côte basque et Mathieu, 30 ans originaire des 2 Alpes. Nous nous sommes rencontrés sur les bancs de l’école il y a quelques années.

A LA MAISON

D’où venez-vous et où habitez-vous? Pourquoi avoir choisi d’habiter dans cette ville ?

Nous sommes venus à Paris pour le travail et ne sommes jamais repartis. Nous avons donc naturellement installé notre compagnie ici. Mais Baptiste a en projet de retourner vivre dans le Sud Ouest et Mathieu compte faire pas mal d’aller retour avec la Suisse (compte offshore et petite amie).

Parlez-nous de votre quotidien, quelles sont vos adresses de prédilection pour un rendez-vous professionnel/une cantine au quotidien/un moment avec votre amoureux/ vous accueillir, vous et votre bande?

Baptiste :

RDV pro : l’hôtel Edgar, dans le sentier, ou au Café Charlot, rue de Bretagne. Une Cantine au quotidien : Stévenot rue de Bretagne ou le Petit Bleu rue Muller. Best couscous in town ! Un moment avec mon amoureuse : à la Mano (haha).
Pour sortir : avec ma bande nous allons chez Pressing où j’ai eu la chance de rencontrer Joana :) (Cofondatrice de Far & Wide), sinon chez John Circus pour une bonne pizza et de bons cocktails, aux Deux Amis et au Pavillon Puebla en terrasse pour les beaux jours ! Et enfin on termine à la Mano, ou au Pompom !

Mathieu:

RDV pro : Fumoir
Cantine : Stevenot, Pressing et Chez Aline pour sûr !!
Moment avec mon amoureuse : Bar de l’Hotel à St Germain. Et chez moi ça marche ?
Pour sortir : L’Hemingway, Le Fou (avec la belle équipe et Le Serge au violon) et toujours un stop final “à emporter » au Phoenix d’or, rue de la Roquette (Tips : comme me l’a conseillé un ami, “toujours demander son plat très chaud comme ça il est pile tiède en arrivant à la maison”)

Est ce que vous pratiquez une activité physique? 

Baptiste : Je cours pour rester en forme, même si je dois avouer que je n’aime pas particulièrement ça. Et sinon je fais du judo depuis que je suis tout petit. C’est ce qui me permet d’être parfois, un peu relax.

Mathieu : Mmmm, j’adore démonter de la fonte en gobant des protéines (shaker, intra, etc). Mon adresse fétiche est le magasin de muscu rue Saint Honoré (vous nous pouvez le manquer, il y a un petit Schwarzy en vitrine)

Que faites-vous pour vous relaxer ?

Baptiste : Du sport principalement. Je ne suis pas trop adepte des spas, et de ce genre de trucs. Et un peu de chill aux Buttes Chaumont, qui sont juste à côté de chez moi. Rarement tout seul, plutôt en groupe pour un bon vieux pic nic de trentenaire !

Mathieu : On joue de la musique avec mon ancien “band mate” Victor et je m’entraine à refaire le break de batterie de Ride dans “Vapor Trail” (mon dieu, beaucoup trop technique !!)

Avez-vous une routine beauté ?

Baptiste : Cette question t’es prédestinée Matt !!!! Moi ma routine beauté c’est d’aller faire un câlin à mon colloc et aller prendre une douche et me dire ‘qu’il a encore fini le gel douche.

Mathieu : Quand Marie n’est pas là, je m’accorde parfois le droit d’aller me coucher sans me brosser les dents ! Vous n’imaginez pas à quel point j’adore ça :-DDD
Sinon Comme des Garçons Wonderwood (“A positive overdose of wood”) en hiver et Serpentine (“The Grass, the trees, the lake and you”) en été.

A L’ETRANGER

Le sac sans lequel vous ne pouvez pas voyager ?

Baptiste : Une bonne question pour toi aussi Matt ! Moi j’ai un éternel sac Arthur & Asthon à bandoulière que ma mère a dû m’offrir il y’ a au moins 10 ans. Je ne voyage qu’avec lui, toujours un peu en bazar.

Mathieu : Mon sac Ally Capellino !

Une astuce pour organiser sa valise ?

Baptiste : Ne pas la faire pile au dernier moment, ce que je ne fais jamais.

Mathieu : J’adore faire des piles, classer par taille puis par coloris et enfin tout mettre dans mon sac comme un Tetris (cela m’apporte une IMMENSE satisfaction au “checkin” de l’aéroport quand on me demande d’ouvrir mon sac)

Votre uniforme de voyageur ?

Baptiste : Short en jean / tee shirt uni / vans (attention, ne marche qu’en été). Le moins chargé possible, c’est certain

Mathieu : La collection Voyages de Monocle… (@Daphné : promis je ne dis pas ça pour pousser un projet avec vous !)

Votre essentiel lors de vos voyages ?

Baptiste : Smile, et penser le moins possible à ce qui nous attend au retour.

Mathieu : Ouvrages et Caleçons Parachute

La chose la plus incroyable que vous ayez jamais mise dans vos valises ?

Baptiste : Je ne crois pas avoir de choses très croustillantes. A part le fromage de brebis que ma mère me mets dans le sac et qui sent parfois un peu fort après avoir fait Bayonne – Paris en TGV.

Mathieu : Je me suis toujours demandé si:

1- en prenant une valise assez grande
2- en se glissant dedans dans le train
3- en demandant à un pote de la fermer

nous pouvions frauder les contrôleurs SNCF ?

Une destination dont vous ne pourriez vous passer ?

Baptiste : Rentrer chez moi dans le sud des landes à Capbreton. Dès que je peux.

Mathieu : idem, chez moi aux Deux Alpes

Vos bons plans hôtels, spas, restaurants, bars préférés là-bas?

Baptiste : Niveau hôtels je suis pas très bon, car je rentre toujours chez mes parents.
Pour les restaurants dans le coin : je dirais que l’idéal pour une soirée entre potes c’est de commencer par prendre des huitres au fond du lac d’Hossegor, avec quelques bouteilles de vin blanc. Au coucher de soleil y’a rien de mieux ! Puis de pousser jusqu’à chez Monette, à quelques mètres de là, un resto très cool sous les pins qui fait plein de spécialités un peu surf food à partager. C’est super bon et l’ambiance est vraiment cool.
Dans le centre d’Hossegor, il y a aussi l’Etiquette, bar à vin très couru avec toujours une très bonne ambiance et plein de potes… et puis évidemment l’éternel Café de Paris, une institution.

Mathieu :
Hotel : Chalet Mounier (nous avons passé un moment EXTRA là-bas pour le lancement de notre projet avec la marque de lunette californienne Electric)
Restaurant : Le raisin d’ours à l’époque de mon ami Fabien Poirot aux platines, Le burger des Lutins suivi d’un (ou pleins de) génépi(s) avec Loulou, Le Tribecca chez Cyril et Caro, Chez les frangins Doumé (ne JAMAIS accepter l’alcool de Marmotte), le resta d’Altitude de la Tourra et le café chez mon pépé ! En été, le chateau de la Muzelle (probablement le coin le plus paisible que je connaisse)
Bar : Doume et Motown
Club : Evidement LE club, chez Boris… L’Avalanche

Un rituel une fois sur place ?

Baptiste : Aller voir la mer, dès que j’arrive. Et j’aime bien aussi aller faire un tour le matin au port de Capbreton et acheter quelques bonnes choses au marché au poisson !

Mathieu : le “gouter” chez ma tante et mon grand père !

La meilleure chose à chaparder dans un hôtel ?

Baptiste : Je ne l’ai jamais fait et c’est tout sauf original mais je dirai le peignoir, évidemment !

Mathieu : ne me lancez pas sur ce sujet…

WISH LIST

Baptiste:

Prochaine destination : Marseille !

Prochain achat : aucune idée !

Prochaine folie: j’aimerais beaucoup acheter un tableau d’un de mes potes, Florian Monfrini. Je suis en admiration devant ses peintures.

Mathieu:

Prochaine destination : Marseille !

Prochain achat : Nous avons notre société désormais, nous devons économiser !

Prochaine folie : Si vous saviez toutes les oeuvres que j’aimerais… deRRusie, Justin John Greene, Jean Marie Appriou, George Condo (doux rêve)

Far & Wide en 3 mots :

Baptiste : voyage, et kiff. Ça ne fait que deux mots, mais c’est ce qui me vient à l’esprit.

Mathieu : meufs, parfaite audience pour Baptiste à la Mano, “the ultimate selection of international beauty, wellness and lifestyle”

Votre Mantra :

Baptiste : aide-toi, le ciel t’aidera

Mathieu :

images-1

 

 

Vous aimerez peut-être

Aucun commentaire

Poster un commentaire